Mots-clés:
Ville:
Durée:
 

Language

              
  

 

Destinations

Nord tours

Centre tours

Sud tours

 

Hôtels

Hôtels au Nord

Hôtels au Centre

Hôtels au Sud

 

Live Support

La carte

Accueil » Informations Utiles » Nouvelle du Vietnam

Nouvelle du Vietnam

La gare de Hanoi, un témoin de l'histoire

 

La gare de Hanoi, autrefois gare Hàng Co, a été construite pendant la colonisation française. Entrée en service en 1902, elle est demeurée durant plus d'un siècle un noeud de communication vital du pays.

Durant la période coloniale, la rue Lê Duân s'appelait Hàng Long ou encore rue Maréchal de Lattre de Tassigny. Après 1954, la rue Hàng Long a été rebaptisée Route Nam Bô. Celle-ci reliait entre eux les hameaux de Vinh Xuong, Nam Môn, Hoa Ngu et Tu My, ainsi que la gare Hàng Co où l'on vendait du fourrage pour chevaux de course d'un hippodrome proche, sur le site actuel du Palais culturel de l'amitié Viêt Xô (vietnamo-soviétique), rue Trân Hung Dao.

En 1902, le pont Long Biên enjambant le fleuve Rouge et la gare Hàng Co sont tous deux entrés en service tout comme les premiers kilomètres de la ligne ferroviaire menant à Gia Lâm. Les Français poursuivent les travaux de construction des lignes Hanoi-Nam Dinh-Ninh Binh en janvier 1903, Hanoi-Hai Phong en avril 1903, et Hanoi-Lào Cai en avril 1905. La ligne Nord-Sud, mise en chantier à Saigon en 1900, a été achevée après 37 années de travaux, c'est-à-dire en 1936. L'ensemble de ces voies constitue l'ossature du réseau ferroviaire du Vietnam.

Actuellement, le bâtiment principal originel de la gare de Hanoi n'existe plus suite à des bombardements de B52 américains survenus en décembre 1972. En 1976, un nouveau a été construit dans un style architectural moderne, et la ligne ferroviaire transvietnamienne a été réouverte au trafic après 30 années d'interruption.

Durant la guerre, la voie ferrée a été un moyen de transport essentiel. Obtenir un billet de train était très difficile, et la cohue dans les trains était une scène familière. La gare, constamment bondée, l'était plus encore les jours fériés et aux alentours du Têt.

De nos jours, le bâtiment principal de la gare est situé au 120D, rue Lê Duân, à l'extrémité Ouest de la rue Trân Hung Dao. C'est là, entre la rue Nguyên Khuyên et celle de Khâm Thiên, que se trouvent également les principaux ateliers de maintenance des locomotives, voitures, systèmes de signalisation, etc.

Les annexes de la gare sont à quelques centaines de mètres : gare de Hanoi B située rue Trân Quy Cap, gares de Gia Lâm, sur la rive Est du fleuve Rouge, et de Long Biên, sur la rive Ouest. Tous les jours, plusieurs trains partent de la gare de Hanoi, ses cinq lignes la reliant à l'ensemble des localités du pays.

Après plus de 20 ans de Renouveau, la gare de Hanoi s'est métamorphosée. Elle est plus accueillante avec une salle d'attente, une de transit international, des tableaux d'information électroniques, etc. Elle a mis également en place un système de réservation en ligne pour les passagers.

Une des tâches les plus importantes pour les Chemins de fer vietnamiens a été de rénover les ponts ferroviaires sur toute la ligne Nord-Sud. Leurs efforts inlassables ont permis de réduire la durée du trajet : de 52 heures en 1983, elle est passée à 48 heures dix ans plus tard. Depuis décembre 2004, un train express met environ 28 heures pour faire le trajet entre les deux plus grandes villes du pays. Cette réduction du temps est l'un des grands succès des Chemins de fer vietnamien. Aujourd'hui, les courts trajets - entre Hanoi et Hai Phong, Dông Dang et Lào Cai - sont réalisés en trains express.

Outre les voitures et locomotives fabriquées par l'Allemagne, l'Inde et la Chine, les Chemins de fer vietnamiens utilisent également des voitures de luxe à étages destinées aux touristes. La zone A de la gare de Hanoi est réservée aux passagers des trajets Nord-Sud, Hanoi-Dông Dang et Hanoi-Hai Phong. La zone B, située rue Trân Quy Cap, est destinée aux passagers allant à Lào Cai, Yên Bai et Thai Nguyên.

La gare de Hanoi représente, en terme de trafic, la moitié des passagers transportés par la Compagnie de transports ferroviaires de Hanoi et un cinquième de la Compagnie générale des chemins de fer du Vietnam. Avec sa modernisation, le secteur des chemins de fer attire de plus en plus de passagers. -AVI

 

Ha Long –Patrimoine Naturel Mondial

 

Le patrimoine naturel mondial de la province de Quang Ninh (Nord-Est) a accueilli 550.000 visiteurs à l'occasion de la semaine du tourisme de Ha Long 2011 qui a eu lieu du 29 avril au 2 mai.

Le nombre de touristes durant les deux jours du 30 avril (anniversaire de la libération du Sud et de la réunification du pays) et du 1er mai (Fête du travail) a triplé par rapport à celui d'un jour ordinaire, a annoncé Ha Quang Long, directeur du Service de la Culture, du Sport et du Tourisme de Quang Ninh.

Par ailleurs, le Comité de gestion de la baie a recueilli lors de cet événement touristique qui s'est achevé le 2 mai plus de 1.500 votes pour l'élection de ce site en tant que l'une des sept merveilles naturelles du monde.

La baie de Ha Long, élue patrimoine naturel mondial en 1994 et 2000, figure parmi les 28 sites du monde qualifiés pour la finale de cette dernière élection organisée en ligne par New Open World.-AVI

 

Lac de Ba Be, 3e site Ramsar du Vietnam


A l'occasion de la Journée mondiale de l'Environnement (5 juin) et de l'Année internationale des Forêts 2011, le Ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement va remettre une décision de l'UNESCO portant reconnaissance du lac de Ba Bê en tant que site Ramsar du Vietnam.

Les zones humides du Parc national de Ba Be dans la province montagneuse de Bac Kan deviennent ainsi le 3e site Ramsar après celles de Xuan Thuy du Parc national de Xuân Thuy (province de Nam Dinh, Nord) et celles de Bau Sau du Parc national de Cat Tien (province de Dong Nai, Sud).

D'une superficie d'environ 500 hectares et d'une profondeur de 17 à 29 mètres, les zones humides du Parc national de Ba Be sont à une altitude de 178 mètres par rapport au niveau de la mer, sur des roches calcaires. Le lac de Ba Be est un site touristique écologique et culturel important de la région montagneuse du Nord-Est.

Ce site est situé dans l'ensemble du Parc national de Ba Be qui regroupe 21 sites touristiques aux paysages romantiques et splendides dont les grottes Puong, Na Phoong et Tham Kit, l'antre des chauves-souris... Le lac de Ba Be qui est l'un des 20 plus grands lacs d'eau douce de la planète est par ailleurs reconnu en tant qu'un des Jardins des patrimoines de l'ASEAN.-AVI

 

La ville de Hue

 

La ville Huê qui est capitale de la province de Thua Thien-Huê, se trouve à 108km de Danang, 166km de Donghoi, 368km de Vinh, 658km de Hanoi, et 1 097km de Hô Chi Minh-Ville.

Superficie: 70,99 km²

Population: 311 641 habitants (l'an 2002)

Division administrative:

-Quartiers: Phu Nhuan, Phu Binh, Tay Loc, Thuan Loc, Phu Hiep, Phu Hau, Thuan Hoa, Thuan Thanh, Phu Hoa, Phu Cat, Kim Long, Vy Da, Phuong Duc, Vinh Ninh, Phu Hoi, Phu Thuan, Xuan Phu, Truong An, Phuoc Vinh, An Cuu

-Communes: Thuy An, Huong Long, Huong So, Thuy Xuan, Thuy Bieu.

-Groupes ethniques: Viet (Kinh), Ta Oi, Co-Tu, Bru-Van Kieu, Hoa.

Située dans une région de climat tropical soumis à la mousson. Il existe des différents climats; entre les provinces. La plaine de province compose de deux saisons : la saison sèche de mars à août, le climat est chaud, la température atteind de 39,9ºC. La saison des pluies et d’inondation d’août jusqu’à janvier. La température moyenne est de 19,7ºC

Huê s’enorgueillit d’une histoire très ancienne. Les paysages pittoresques et le relief accidenté ont donné à Huê une position particulière dans l’histoire du Vietnam. Huê fut la capitale du pays pendant les dynasties des Tây Son et Nguyên. Au fil des siècles, cette ville est devenue un grand centre de l'architecture vietnamienne. La collection des monuments et des vestiges de Huê est classé patrimoine mondial d l'humanité par l'UNESCO. Cette ville étonnante, est très réputée pour ses splendides citadelles et palais. On peut y voir des tombeaux impériaux, des pagodes et des temples qui furent construits sous la dynastie des Nguyên. Les mausolées royaux témoignent des fastes de la dernière dynastie des empereurs du Vietnam.

La célèbre Rivière des Parfums a inspiré de nombreux poèmes et contes romantiques. La cité toute entière est impregnée d'histoires et de rêveries médiévales...

Huê est un centre de Bouddhisme important. Il existe des dizaines pagodes en construisant plus de 300 ans à Huê et  le côté de Huê et des centains temples en construisant au début XXe siècle. La ville de Huê est capitale gastronomiques, la culture culinaire du Centre ayants conserver les recettes des délices impériaux de la cour. Huê est l’endroit où la musique royalle (nha nhac Huê) est née, avec l’existe de la culture folklorique et la culture de la cour, comme les chants populaires ho et ly. Le novembre 2003, Nha nhac Huê (la musique royalle) est classée patrimoine mondiale de l’humanité par l’UNESCO.

 

Hoian- La vieille Ville

 

Les recherches archéologiques à Hội An ont prouvé qu’il y a plus de 2000 ans, Hội An était un port embryonnaire du peuple Sa Huỳnh. Par les trouvailles des fouilles archéologiques des sites d’habitation et des cimetières du peuple Sa Huỳnh, nous savons que ce peupleavait un processus d’échange économique et culturel avec les autres peuples surtout les chinois de la dynastie des Hán. Du II au XV sciècle, Hội An était la terre du royaume Champa. Dans ce temps, Hội An était un port commercial prospère, bien développé et célèbre en Asie.Les bateaux de commerce chinoirs et arabes y sont venus. D’après les documents anciens, pendant longtemps, la cité et le port Lâm Ấp ( Hội An maintenant) jouaitle pluus important rôle dán la création et la prospèrité de Trà Kiệu et Mỹ Sơn (la capitale et le complexe de temples et de tours du royaume Champa). De plus les reliques de la civilisation Cham à Hội An attestent qu’il y avait ici un port de Cham au commerce maritime prospère... A cause de la situation géographique et des conditions favorables intérieures et extérieures, Hội An a ressuscité et s’est développé rapidement aux XVI, XVII, XVIII et XIX siècle, Le port de Hội An et “ la route de la soie” et la route de la céramique sur la mer attiraient beaucoup de bateaux commerciaux de la Chine, du Japon, de lInde, de la  Thailande, du Portugal, de la Hollande, de l’Angleterre, de la France...Ils étaient si nombreux “qu’ils formaient une forêt de mâts sur la rivière” (Thích Ðại Sán l’a écrit dans ses mémoires d’outre-mer) et les produits si abondants que “les commercants pouvaient trouver ce qu’ils voulaient” et que “même des centaines de grands bateaux à voile n’auraient pu tout transporter en même temps” (Lê Quý Ðôn l’a écrit dans Phủ Biên Tạp Lục). Ainsi, en ce temps là Hội An était un port international de commerce, le plus développé dans le pays et dans l’Asie du Sud-Est, la base économique importante des seigneurs et des rois de Nguyễn au sud Vietnam.

Vers la fin du XIX siècle, à cause de plusieurs conditions défavorables, “le port de bateaux à voile de Hội An” déclinait deplus  en plus et cédait son rôle historique au “jeune port industriel de Ðà Nẵng”. Pendant 117 ans (1858-1975) de la longue résistance contre les envahisseurs étrangers des milliers de Hoianais ont sacrifié leurs vies pour l’indépendance et l’unification du pays. Beaucoup d’entre eux ont été nommés “héros” et héroine”. Le 28, Aout, 1998, le gouvernement central du Vietnam a nommé Hội An “ville héroique des forces armées”. Le 4 Décembre 1999, l’UNESCO a inscrit Hoi An dans la liste des patrimoines du monde. Le 24 Aout 2000, le gouvernement central du Vietnam a nommé encore une fois Hội An “ville héroique du labeur”.

 

Ho Chi Minh - Ville

 

Superficie: 2 098,7 km²
Population: 6 105,8 mille d'habitants (l'an 2006)
Arrondissements/districts:
- Arrondissements: Arr. 1, Arr. 2, Arr. 3, Arr. 4, Arr. 5, Arr. 6, Arr. 7, Arr. 8, Arr. 9, Arr. 10, Arr. 11, Arr. 12, Tan Binh, Binh Thanh, Phu Nhuan, Thu Duc, Go Vap, Binh Tan, Tan Phu
- Districts: Nha Be, Can Gio, Hoc Mon, Cu Chi et Binh Chanh.
Groupes ethniques: Viet (Kinh), Hoa, Khmer, Cham...

Condition naturelle

Hô Chi Minh-Ville, anciennement connue comme Saigon, se situe entre le delta du Mékong et le sud du Vietnam, à 1 730km de Hanoi et 50km de la mer d’Orient. C'est la deuxième ville en importance au Vietnam après Hanoi.

Lovée dans la boucle de la rivière Saigon, Hô Chi Minh-Ville est sillonnée par des centaines de rivières et d’arroyos. Elle bénéficie donc d’un important réseau fluvial couvrant le delta du Mékong et desservant jusqu’au Cambodge. Le port de Saigon, qui date de 1862, est accessible aux bateaux pesant jusqu'à 30 000 tonnes; il s'agit d'un avantage peu commun pour un port qui se trouve à l'intérieur des terres. Hô Chi Minh-Ville est par ailleurs reliée à Hanoi par la Nationale 1A et par la ligne ferroviaire transvietnamienne. La Nationale 13 transindochinoise passe aussi par la ville. À 7km du centre-ville, l’aéroport international, le plus grand du pays, dessert des dizaines de lignes.

Le climat de Hô Chi Minh-Ville est marqué par deux saisons: celle des pluies, de mai à novembre, amène des précipitations annuelles moyennes de 1 979 mm; quant à la saison sèche, elle dure de décembre à avril. La température annuelle moyenne est d’environ 27,55 ºC, l’hiver étant pour ainsi dire inexistant. Le climat est donc très agréable et propice au tourisme toute l’année